Flash info:
  • Emploi Jeunes: retrouvez toutes nos opportunités d insertion sur www.emploijeunes.ci

Sidi et Adjoumani lancent un projet d’insertion professionnelle au profit de 3300 jeunes

De manière spécifique, ce sont 450 Petites Entreprises Avicoles (PEA) financées avec 07 abattoirs modernes construits, soutenues dans la commercialisation par l’installation de 100 Kiosques de Vente Avicole (KVA) pour l’écoulement des produits.

Abidjan le 16 janvier 2018, le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Tiémoko Touré et le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, KOBENAN Kouassi Adjoumani, ont animé conjointement une conférence de presse sur le projet d’insertion socioprofessionnelle de 3300 jeunes dans le secteur avicole.

« Ce sont environ 600 entreprises formelles intégrées qui seront créées dans la chaîne de valeur et qui permettront de développer une stabilité socio-économique au profit de 3300 jeunes dans des emplois décents », a précisé le Ministre Sidi Touré.

Selon lui, ce projet est une réponse à la fois aux problématiques liées à l’insertion des jeunes dans des filières économiques stables et à l’insuffisance de la production nationale en protéines d’origine animale.

De manière spécifique, ce sont 450 Petites Entreprises Avicoles (PEA) financées avec 07 abattoirs modernes construits, soutenues dans la commercialisation par l’installation de 100 Kiosques de Vente Avicole (KVA) pour l’écoulement des produits.

Selon le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques Kobenan Kouassi Adjoumani, la phase pilote couvrira huit (08) régions, notamment le Poro, le Gbêkê, le Gontougo, le haut Sassandra, le Sud Comoé, les Grands Ponts, le Kabadougou, le Cavally et le District de Yamoussoukro, sur une durée de un (01) an. Les financements à l’installation des jeunes seront faits sous forme de prêts pour permettre à d’autres jeunes d’en bénéficier.

Elle permettra de créer 72 Petites Entreprises Avicoles, 90 Kiosques de Vente, 9 Centres de gestion agréés et de mettre en place un dispositif d’encadrement avec 20 agents, soit 659 emplois créés.

Pour assurer une bonne coordination du projet, l’Agence Emploi jeunes se chargera d’identifier les jeunes potentiels  bénéficiaires, d’instruire leurs dossiers et de mettre en place le financement via le fonds d’Appui à l’Insertion des Jeunes.  

Un comité ministériel de contrôle et de suivi du projet sera mis en place. Ainsi, le secrétariat Technique du Programme d’Appui à la Production Avicole Nationale (PAPAN) procèdera à l’analyse des dossiers, à l'encadrement des jeunes et le suivi des entreprises créées.

Pour ce qui concerne les sources de financement du projet, la phase pilote sera assurée conjointement par l’Agence Emploi jeune et le PAPAN à hauteur de un milliard cent quatre-vingt-quatre millions trois cent sept mille quatre cents (1 184 307 400 FCFA).  Bien avant la mise en œuvre de tout le dispositif du projet,  une convention est attendue entre le PAPAN et l’Agence Emploi jeunes.