La politique sociale du gouvernement

You are here

Année 2019, année du Social. Faire que chaque Ivoirien ressente effectivement les effets de la croissance. C’est la grande directive du chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Février 2019, le Programme social du gouvernement voit le jour. Il vient s’attaquer aux priorités sociales.

Ce programme vise, plus spécifiquement, à fournir aux populations des services de santé efficients, à faciliter l’accès et le maintien des enfants à l’école, à favoriser l’accès à un coût abordable des populations aux services essentiels tels que le logement, l’énergie, l’eau potable et le transport, et à améliorer l’employabilité ainsi que l’accès à un emploi décent et stable pour les jeunes et les femmes.

Ainsi, le PSGouv 2019-2020 se décline en 156 actions prioritaires comprenant 12 projets phares à impact large et rapide. Il s’agit notamment du renforcement du programme de gratuité ciblée, de l’opérationnalisation progressive de la Couverture Maladie Universelle, de l’intensification et de l’élargissement de la couverture des bénéficiaires du programme de filets sociaux productifs, du développement d’activités d’autonomisation en faveur des jeunes et des femmes, de la baisse du tarif social de l’électricité, du renforcement du programme d’accès à l’eau potable en milieu rural et de l’accélération du programme des logements sociaux.

Dans le cadre de la mise en œuvre du PSGouv 2019-2020, le Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes intervient au niveau de l’Axe Stratégique 4 intitulé : « Améliorer l'employabilité et l’accès à un emploi décent et stable des jeunes et des femmes ».

  • Objectifs pour les deux années du PSGouv

Dans sa volonté de toucher le maximum de jeunes, le Gouvernement s’est donné pour objectif d’atteindre à terme, 500 000 jeunes. L’optimisation des opportunités grâce à l’implication de l’ensemble des acteurs dans une approche globale et intégrée a permis d’identifier 346 150 opportunités que le Gouvernement travaille à traduire en possibilités de formations, de stages, d’emplois et de financement de projets pour les jeunes.

Cet objectif se décline comme suit pour les différentes composantes : En matière d’Entrepreneuriat : 181 350 opportunités à matérialiser

  •  Aide à l’installation d’activités génératrices de revenus (AGR) : 130 000 opportunités ;
  • Aide à la création de Micro et petites entreprises (MPE) : 42 750 opportunités ;

  • Aide à la création de Projets structurants : 8 600 opportunités.

En matière de Développement des compétences : 80 000 opportunités à créer

  • Formation Complémentaire Qualifiante (FCQ) : 30 000 opportunités ;

  •  pprentissage et Chantier Ecole : 25 000 opportunités ;

  •  Opération Permis de Conduire : 25 000 opportunités ;

    Au titre des Mises en stages : 50 000 opportunités à matérialiser

  • 25 000 au titre des stages de qualification ;

  • 25 000 au titre des stages de validation de diplômes.

    Au titre de THIMO : 25 000 opportunités ciblées ;
    Au titre des Mises en emplois directs, 9 800 opportunités à créer.

    A fin décembre 2019, les principaux résultats atteints se déclinent comme suit :

En matière d’entreprenariat, 34 399 emplois ont été créés pour les jeunes comprenant :

  • 23 900 au titre de l’appui à la création d’Activités Génératrices de Revenus (AGR) ;

  • 8 796 au titre de l’appui à la création de Micro et Petites Entreprises (MPE) ;

  • 1 703 pour l’appui à la mise en place de projets structurants.

    S’agissant du développement des compétences, 17 391 jeunes ont été pris en compte dont :

  •  3 609 jeunes qui ont bénéficié de formations complémentaires qualifications ;

  • 5 058 jeunes qui ont bénéficié de permis de conduire ;

  • 8 724 jeunes qui ont été retenus dans le cadre de l’apprentissage et chantiers écoles.

    Pour ce qui est des mises en stage, 15 149 jeunes ont été mis en stage dont :

  • 9 144 en stage de qualification ;

  • 6 005 en stage de validation de diplômes.
    En matière de Travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre (THIMO), 6 550 jeunes ont été insérés.

    Au total, à fin décembre 2019, 73 489 jeunes ont bénéficié de l’un des projets susmentionnés.

  • Objectifs spécifiques visés en 2020

En 2020, le Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a pour objectif, dans le cadre du Programme Social du Gouvernement 2020, de mettre

en œuvre ses différents programmes au profit de 272 661 bénéficiaires, répartis comme suit :

En matière d’entreprenariat, 146 951 jeunes bénéficieront de ce programme dont :

  • 106 100 au titre de l’appui à la création d’Activités Génératrices de Revenus (AGR) ;

  • 33 954 au titre de l’appui à la création de Micro et Petites Entreprises (MPE) ;

  • 6 897 pour l’appui à la mise en place de projets structurants.

En matière de développement des compétences, 62 609 jeunes devront être pris en compte dont :

  • 26 391 en formations complémentaires qualifiantes ;

  • 19 942 dans le cadre de l’opération permis de conduire ;

  • 16 276 dans le cadre de l’apprentissage et chantiers écoles.

    Pour ce qui est des mises en stage, 34 851 jeunes bénéficiaires sont attendus dont :

  • 17 322 en stage de qualification ;

  • 17 529 en stage de validation de diplômes.

En matière de Travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre (THIMO), 18 450 jeunes seront insérés ;

En ce qui concerne les mises en emploi direct, 9 800 jeunes bénéficiaires seront concernés.

Au total, à fin décembre 2020, 272 661 jeunes bénéficieront de nos dispositifs.